serti clos

19 janvier 2016

divan perdus

Classé sous Non classé — Lior Guibert @ 5 h 14 min

les divans perdus de ma grande patience

où ne s’allongent plus les vieux fantômes

raconter leurs phories d’abîmes tourmentés,

ne sont plus que des bouts d’étaux et de ficelles

où régler ses comptes en bazars chinés.

C’est ainsi une pièce vide

je n’ai plus que des rideaux tirés à quatre épingles

fermants sans le vouloir mon œil sur la sortie

fermants les tumultes qui venaient m’ébrouer

les occasions, les ailleurs,

rien ne passe plus que par la cheminée

comme un volet qui bat

sur la seine desertée

Laisser un commentaire

Lovelybook |
Snake of Sadness |
Badbrain |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Oceiraconte
| L'évasion par les livres
| Booksmadness